L’éducation en pratique

Les séances d’éducation du chiot ou du chien doivent être régulières et comprendre des exercices de complexité croissante.

Accueil » L’éducation du chiot et du chien » L’éducation en pratique
L’éducation en pratique2018-05-31T21:06:19+00:00

Une fois que vous connaissez votre chien et que vous avez bien réfléchi à la méthode ou au mélange de méthodes d’éducation que vous voulez utiliser, voici le moment de passer à la pratique.

Les apprentissages peuvent se réaliser à l’aide de la voix, par gestes, avec un sifflet, … ou en combinant le tout selon ce qui vous parait le mieux convenir. Par souci de facilité, nous ne parlerons ici que de l’apprentissage avec un mot choisi comme ordre mais il est clair que le geste ou le signal sonore peuvent s’y ajouter ou le remplacer.

Quelques règles d’or pour une éducation réussie :

  • ne nourrissez pas votre chien avant la séance, repu, il ne songera qu’à dormir.
  • les séances d’entrainement doivent avoir lieu, au début, dans un endroit susceptible d’offrir le moins de distraction possible, à l’intérieur ou dans le jardin avec un chien en laisse. Ce n’est que lorsque l’ordre est parfaitement compris que vous pouvez le tester dans d’autres situations.
  • c’est à vous de commencer et de terminer la séance d’entraînement, ce n’est pas au chien de décider ! Si vous voyez qu’il fatigue, donnez un ordre qu’il connaît bien et terminez là-dessus. Après la séance, prévoyez toujours du temps pour jouer.
  • une séance commence et se termine par un exercice réussi et récompensé. N’abandonnez pas sur un ordre non exécuté car votre chien pourra associer le fait de ne rien faire et de jouer ensuite.
  • réfléchissez bien au mot choisi en fonction de l’ordre donné : il doit être court, bref et systématiquement employé pour un orde particulier. C’est surtout la sonorité que le chien comprend plus que le mot lui-même, c’est ainsi qu’il confond facilement « assis » et « ici » par exemple. N’oubliez pas de toujours commencer par dire le nom du chien avant l’ordre.
  • chaque séance doit commencer par un récapitulatif de tous les ordres connus et parfaitement exécutés avant de passer à un nouvel exercice.
  • lorsque l’ordre est bien exécuté, il faut toujours récompenser le chien, surtout au début, par une caresse ou une friandise. Pensez à varier les récompenses pour qu’elles restent toujours attrayantes. Si l’exercice n’est pas réussi, rien ne sert de s’énerver ou de punir le chien, il n’a simplement pas compris ce que vous attendiez de lui, il faut recommencer patiemment. Si vraiment le chien n’y parvient pas et que vous commencez à vous énerver intérieurement, faites-lui faire un exercice qu’il connait, récompensez-le et arrêtez la séance pour l’instant, vous n’obtiendrez rien si vous êtes agité car le chien le ressentira et, comme il ne comprendra pas la raison de votre changement d’humeur, il sera indécis et travaillera d’autant moins bien.
  • respecter un ordre croissant de difficulté dans vos demandes, il est préférable de ne pas aller trop vite et de toujours attendre que le chien maîtrise un exercice avant de le complexifier.
  • ne lassez pas le chien en lui faisant faire 10 fois de suite une exercice qu’il connait ! Passez plutôt à autre chose.
  • au début, commencez par 2 à 3 petites séances par jour, vous les allongerez et en diminuerez le nombre au fur et à mesure de l’évolution de votre chiot/chien.

Ces divers conseils sont destinés à vous aider lors du dressage de tous les jours mais ils ne remplacent pas les cours de dressage que nous vous conseillons fortement de suivre au début. C’est parfois difficile pour le chiot et le chien car il doit se concentrer sur vos ordres et ignorer ses semblables mais cela lui permet de se sociabiliser. De plus, vous y rencontrerez d’autres propriétaires de chien du même âge et vous pourrez échanger sur les difficultés rencontrées, obtenir des conseils, des astuces, … et réaliser que votre chiot/chien est loin d’être le seul à faire des bêtises et/ou à avoir des difficultés à réaliser tel ou tel exercice.