Nala sera-t-elle propre un jour ?

Entre les pipis à côté de l'alèse et ceux émis juste en rentrant du jardin, pas facile pour Nala de comprendre ce qu'on attend d'elle !

Accueil » Découvrez la vie de Nala, notre Dobermann ! » Nala sera-t-elle propre un jour ?
Nala sera-t-elle propre un jour ?2018-05-29T20:46:58+00:00

Quand Nala est arrivée, nous lui avons installé une alèse dans la maison tout en la sortant régulièrement à un endroit stratégique choisi à l’avance. Très rapidement, nous avons réglé le problème des selles puisqu’elle flairait en tournant en rond avant de faire ses besoins, nous avions largement le temps de l’emmener dehors. Ce sont les pipis qui nous ont posé le plus de problèmes dans l’acquisition de la propreté. Il faut dire que, pour Nala, le jardin était surtout un endroit propice aux découvertes !

Voici un petit récapitulatif des difficultés rencontrées dans l’apprentissage de la propreté :

  • Nala allait sur l’alèse quand elle était sale mais pas quand elle était propre ! Nous avons remédié au problème en humectant légèrement l’alèse propre avec de l’urine avant de lui installer mais bon, ce n’était pas agréable pour nous !
  • elle faisait tout le temps pipi sans avoir manifesté au préalable un comportement particulier qui aurait pu nous mettre la puce à l’oreille ! Nous avons donc décidé de la sortir dès qu’elle se réveillait, après ses repas et toutes les heures entretemps … Cela dit, souvent elle ne faisait pas dehors mais quelques minutes après être rentrée ! Grrr …. c’était rageant !
  • elle urinait avant que nous ayons le temps de la conduire à l’endroit choisi dans le jardin ! Nous l’y avons donc portée puis tenue en laisse en courant presque 😉
  • quand nous la prenions sur le fait en train d’uriner nous lui disions « non » d’un ton ferme et menaçant avant de l’installer à l’endroit approprié. Résultat, elle se cachait pour uriner ! Elle croyait qu’on la grondait parce qu’elle faisait pipi, associant la réprimande au fait d’uriner et non au fait de le faire au mauvais endroit ! On a donc dû tout recommencer depuis le début, en étant indifférents à son comportement le temps qu’elle ne fasse plus ce lien.
  • la nuit, elle urinait 2 à 3 fois ! Nous avons supprimé la gamelle d’eau, aucun effet. Nous avons limité ses déplacements en l’enfermant dans la buanderie la nuit et là … miracle … elle a pu passer des nuits « propres » à partir de 3 mois. Plus tard, le vétérinaire nous confirmera que c’est le fait de déambuler qui provoque l’envie d’uriner (ou de déféquer).

Bref, il nous a fallu beaucoup de patience pour arriver à surmonter ces quelques semaines mais, en gros, à 4 mois elle était propre … à condition d’être aux aguets dès qu’elle était réveillée car il fallait être rapide pour la mettre dehors à partir du moment où elle pleurait un peu 😉 Cela dit, elle a encore eu quelques petits « accidents » jusqu’à ses 7-8 mois, chaque fois que ses habitudes étaient perturbées par des personnes inconnues, des activités différentes, des absences prolongées, …