L’intelligence du chien

Le terme « intelligence » n’est pas approprié quand on parle de chiens. En effet, centrés sur les informations perçues par leurs sens, ils ne peuvent pas « penser » au sens humain du terme. On parlera donc plutôt d’aptitudes canines.

L’intelligence du chien2018-05-24T16:32:59+00:00

On dit souvent que le chien est intelligent mais encore faut-il s’entendre sur ce qu’est l’intelligence ! En effet, on distingue déjà plusieurs formes d’intelligence chez l’homme mais comment distinguer celles des animaux autrement qu’en les comparant à celles des hommes, ce qui est déjà ridicule en soi puisqu’il s’agit de deux espèces différentes avec des caractéristiques physiques différentes !

Jouet censé stimuler l'intelligence du chien

Mais même s’il paraît impossible de mesurer l’intelligence d’un chien comparativement à l’homme, on sait que le chien n’a pas accès à l’abstraction, il reste fixé dans la perception des informations transmises par ses sens … du moins jusqu’à preuve du contraire 😉 Par exemple, il est incapable de maitriser la notion de « temps », 10 minutes ou une heure, c’est du pareil au même pour lui. Dans le même ordre d’idées, il n’a pas non plus accès au lien de causalité dans le temps, il ne peut donc pas comprendre qu’il est grondé parce qu’il a renversé la poubelle en l’absence de son propriétaire 30 minutes auparavant ! Il ne peut faire ce lien que s’il a lieu immédiatement après un comportement concret, dans l’exemple précédent ce serait au moment même où il renverse la poubelle.

En ce qui concerne la compréhension des mots, le neuropsychologue Stanley Coren considère que le chien n’a pas la capacité de comprendre, quoique le terme associer soit plus approprié, plus de 200 mots grand maximum (la majorité des chiens en connait une cinquantaine). Il est donc inutile de lui faire de grands discours, seule l’émotion associée à votre voix et les gestes, mimiques, postures que vous adoptez seront compris par votre chien.

Existe-t-il une race ou un chien intelligent ?

Au vu de ces considérations, on préférera parler d’aptitudes (à la chasse, à la course, à la défense, …) plutôt que d’intelligence du chien. Il n’y aurait pas non plus de races plus intelligentes que d’autres mais d’individus plus aptes que d’autres car, tout comme l’être humain, même si une partie des aptitudes du chien est héréditaire, le reste dépend de ce qu’il apprend de son environnement et de l’éducation dispensée par son propriétaire.

Depuis quelque temps, des jeux d’intelligence censés stimuler le chien sont apparus sur le marché. Basés sur la résolution de tâches pour obtenir de la nourriture, peut-être ne stimulent-ils pas vraiment les aptitudes intellectuelles du chien mais ils ont au moins le mérite de l’occuper lorsqu’il est seul.

D’autres caractéristiques canines